Article

Les politiques misent sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont-ils modifié la donne médiatique pour les candidats à l’élection présidentielle ? Telle est la question qui se pose quand on observe les comptes de certains d’entre eux. Sur YouTube par exemple, Jean-Luc Mélenchon compte 247 282 abonnés. En tête des onze prétendants, il devance largement le candidat du Frexit, François Asselineau (un peu plus de 37 000 abonnés) et Marine Le Pen (en troisième position, avec 17 255 abonnés). Celle-ci arrive en tête sur Facebook avec 1,27 million d’abonnés, contre 774 960 pour Jean-Luc Mélenchon, et sur Twitter avec 1,35 million d’abonnés contre 1,03 million pour Jean-Luc Mélenchon. 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les médias faussent-ils l'élection ?
Cet article est tiré du numéro Les médias faussent-ils l'élection ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE