On connaissait le sous-préfet aux champs. Voici le Premier ministre en campagne. Non point électorale (encore que l’électeur à conquérir ne soit jamais loin du citoyen à convaincre), mais en campagne tout court. Cette fois dans le Cher, avec armes et bagages, c’est-à-dire un bataillon de conseillers et une poignée de ministres. L’exercice n’est pas neuf. En décembre 2017 déjà, le chef du gouvernement avait transporté ses pénates dans le Lot, de Cahors à Rocamadour, en passant par Figeac et Biars-sur-Cère. Pour son escapade de printemps, Édouard Philippe a choisi un département dont la quasi-totalité des axes rout

Vous avez aimé ? Partagez-le !