Depuis que le Tour est Tour et que la montagne figure au menu des géants de la route, ils appartiennent à ce lignage de coureurs qui fascinent autant qu’ils inquiètent. Surtout leurs adversaires collés au bitume par les lois universelles de la gravité, quand eux s’élèvent jusqu’aux cieux comme mus par une force divine. Grimpeur. Ce mot (flanqué de l’adjectif pur) raconte une histoire de style, de résistance, d’air qui se raréfie et de cardio qui s’emballe. Une noblesse du vélo aussi, une sorte d’aristocratie qui se lève sitôt que la rout

Vous avez aimé ? Partagez-le !