La génération qui vécut la Libération découvrit les longues retraites. Ce fut une immense surprise car durant son enfance, la vie étant plus courte, elle ne s’y était pas préparée. La génération 68, enfants de la société des loisirs, se permit parfois quelques années buissonnières, vers Katmandou ou à la campagne, avant de se mettre au travail. Aujourd’hui « retirée », elle s’organise, pour plus de vingt ans, sur un modè

Vous avez aimé ? Partagez-le !