Un individu issu d’un grand corps de l’État pratique une expérience sur une puce. Il commence par lui enlever une patte. Puis il dit à la puce: « Saute ! » La puce saute. Il lui enlève une seconde patte et renouvelle sa demande. La puce saute. Une fois toutes les pattes arrachées, il ordonne à la puce : « Saute ! » Et là, stupéfaction, la puce ne saute pas. Notre homme sort sa plus belle plume et consigne dans son rapport : « Une puce à qui on a enlevé toutes ses pattes devient sourde. »

Cette blague est aussi vieille que notre élite administrative, renforcée, il faut bien le dire, par le général de Gaulle, avec la création de l’École nationale d’administration dans l’immédiat après-guerre. La France aime constituer ses élites via des concours, incontestables garants d’une capacité à vie. C’est le mérite républicain et lui seul. Sauf qu’avec le recul, on voit que ces élites se reproduisent à peu près toujours dans les mêmes classes sociales. ENA, inspection des finances de préférence, et nous voilà avec le gendre idéal. Au début, les « grands corps de l’État » se content

Vous avez aimé ? Partagez-le !