Pourquoi découvre-t-on selon vous, avec cette crise sanitaire et économique, que « la croissance est négociable » ?

Les économistes nous ont mis en tête que la croissance et le progrès étaient des rouleaux compresseurs que rien ne peut arrêter. Mais c’est dans leur monde à eux, où l’économie, la société et la Terre sont des choses distinctes. Avec le Covid, on découvre que la Terre englobe la société, qui elle-même englobe l’économie. D’après les calculs de l’Imperial College de Londres, si on n’avait rien changé, le coronavirus aurait fait au moins 300 000 morts en France, sur une période brève. Ç’aurait été un traumatisme énorme ! Pour éviter ce phénomène macabre, les gouvernements ont tout bloqué. La crise sanitaire nous ramène les pieds sur terre : un gros problème, externe à l’économie, peut stopper la croissance. Et les dangers sont infiniment plus graves avec le climat.

La prochaine crise sera donc climatique ?

Le climat, voilà un facteur qui peut contrecarrer la croissance ! On entre dans une décennie qui va être très délicate. Si un phénomène tel que les feux de forêt en Australie touche deux zones productrices de céréales sur la planète, par exemple, nous aurons une pénurie alimentaire. La température globale a déjà augmenté de 1,1 °C par rapport à la période préindustrielle, et on voit que la chaleur s’étend désormais de mai, voire d’avril, à octobre ou novembre. Avec des méga-feux, des méga-inondations, des cyclones qui atteignent tous le plafond de la catégorie 5...

D’après l’institut de modélisation climatique Pierre-Simon-Laplace, le climat qui nous attend dans vingt ou trente ans est déjà déterminé par nos émissions d’aujourd’hui. Nous aurons probablement atteint les 2 °C de plus en 2040, et, à ce moment-là, plusieurs lieux sur Terre deviendront littéralement inhabitables. Il faut vraiment être un économiste fanatique pour croire qu’on va continuer à consommer alors qu’on sera en train de mourir en masse ! Notre civilisation vient de recevoir un avertissement.

Cette crise doit-elle servir de prise de conscience ?

Le coronavirus a un coût faramineux pour l’humanité, et il est apparu parce que l’humanité extermine le vivant. Quand vous diminuez l

Vous avez aimé ? Partagez-le !