J’avais 16 ans et un goût aigu de la liberté. Une aspiration que la ville de La Rochelle comblait alors à merveille. Le maire écolo-radical Michel Crépeau avait décrété rien moins qu’une « vélorution ». Une centaine de petits vélos jaunes avaient été mis en service dans le centre-ville. On pouvait les enfourcher à sa guise à travers les rues de la vieille cité huguenote sur un périmètre appréciable. Et les laisser où bon nous semblait, contre un mur, un arbre, ou en équilibre au bord d&rsquo

Vous avez aimé ? Partagez-le !