L’examen du projet de loi sur la bioéthique au Sénat et à l’Assemblée nationale illustre à quel point la procréation médicalement assistée (PMA) suscite des interrogations dans notre société. Le désir d’enfant et le droit d’en avoir s’opposent ici à la non-marchandisation du corps ou à la défense de la figure paternelle. Mais, au-delà de la PMA, la bioéthique engage des champs bien plus vastes de la science, aux prises avec ce que la société souhaite ou accepte. Comment naît-on ? Comment meurt-on ? Et, entre les deux, comment vit-on, ou comment augmente-t-on sa

Vous avez aimé ? Partagez-le !