Je rencontre le gouvernement américain, ou son représentant, le gouvernement d’État, directement, et face à face, une fois l’an – pas davantage – sous les traits de son percepteur ; telle est la seule manière dont un citoyen dans ma situation le rencontre forcément ; et il me dit alors distinctement : « Reconnais-moi » ; et la plus simple manière de traiter avec lui, la plus effective, et dans la situation actuelle, la plus indispensable, la meilleure manière d’exprimer le peu de satisfaction et d’affection qu’on en tire, c’est de le renier. […]

Il y a quelques années, l’État vint me trouver au nom de l’Église et m’ordonner de payer une certaine somme pour l’entretien d’un ecclésiastique que mon père allait entendre, mais moi jamais. « Payez, fit-il, ou entrez en prison. » Je refusai de payer. Malheureusement, un autre jugea opportun de payer. Je ne voyais pas pourquoi le maître d’école aurait dû payer pour le prêtre et pas le contraire ; car je n’étais pas le maître d’école de l’État, mais gagnais ma vie par une souscription volontaire. Je ne voyais pas pourquoi le lycée n’aurait pu présenter sa feuille d’impôts et obtenir de l’État qu’il soutienne sa réclamation, aussi

Vous avez aimé ? Partagez-le !