Quotidienne

Émancipation des femmes : « Le maillot cache le minimum et dévoile le maximum »

Tous les dimanches, le 1 publie les bonnes feuilles d'essais récents ou à paraître. Aujourd'hui, Les dessous du maillot de bain, d'Audrey Millet. À découvrir avant la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars.

Émancipation des femmes : « Le maillot cache le minimum et dévoile le maximum »

Après Le Livre noir de la modeAudrey Millet, ancienne styliste, docteure en histoire et chercheuse à l’université d'Oslo, sort un nouvel ouvrage aux éditions Les Pérégrines sur le thème de l'habillement. Les dessous du maillot de bain, paru le 3 mars, part ainsi d'une a priori banale pièce de tissu pour dévoiler tout ce qui se trame derrière : une histoire du corps et de l'émancipation féminine. Voici comment il débute : 

 

Pour l’historien du corps et du vêtement, la rencontre avec le maillot de bain est à la fois déroutante et précieuse. Consacrer un livre à quelques centimètres carrés de tissu peut sembler futile, synonyme de vacances intellectuelles aux yeux du chercheur peu habitué à examiner les choses de la frivolité. Mais ce maillot qui cache le minimum et dévoile le maximum mérite bien sa place au rang des objets académiques. Parfumée au monoï, décriée par les plus prudes, adulée par les victimes de la mode, cette minuscule pièce du dressing estival n’est plus un parent pauvre de la recherche. Le maillot de bain témoigne de la manière dont la peau a été rendue publique. Il dit aussi comment le corps féminin est apprécié et déprécié. À l’origine du maillot se situe le corps.

Le problème « nu »

Cette histoire du maillot de bain embrasse volontairement une période longue. C’est dès l’Antiquité que les rapports entre le corps, l’eau et la société se nouent. Bien entendu, nous n’apercevons alors pas un seul morceau de maillot, pas plus qu’il n’y a de piscine ni de natation. Car pour se baigner, encore faut-il apprivoiser l’eau, cesser de la craindre. L’absence de baignade est déjà une clef de lecture qui nous permettra de saisir les peurs et les pudeurs, tandis que la propreté, les soins du corps et l’hygiène fourniront certains codes de compréhension du rapport à l’eau. À travers le maillot de bain, c’est bien une facette de l’histoire complexe du corps, en particulier du corps féminin, qu’il s’agit d’étudier. Avant de croiser un corps en bikini exposé au soleil sur une serviette de plage, d’entrevoir une villa secondaire sur la côte ou même de tomber sur un manuel d’apprentissage de la natation, il nous faudra comprendre l’évolution du rapport à la nudité. Celui-ci se définit dans les lieux de pouvoir, d’où les femmes ont longtemps été exclues.

L’histoire du maillot est donc tributaire des

06 mars 2022