Quotidienne

Canada : les manifestations ont « dépassé la question des camionneurs »

Lou Héliot, journaliste

Brett Caraway, professeur

Brett Caraway, professeur de sciences politiques à l’université de Toronto, décrypte pour le 1 les ressorts du « Convoi de la liberté ». Plusieurs centaines de camions ont convergé vers la ville d’Ottawa, qui vient de déclarer l’état d’urgence. 

Canada : les manifestations ont « dépassé la question des camionneurs »

Ces dernières semaines, plusieurs centaines de camions ont convergé vers Ottawa pour protester contre les restrictions sanitaires en vigueur au Canada. Depuis le 29 janvier, le convoi occupe les lieux de pouvoir et bloque les grands axes de la capitale canadienne.

Alors que le maire d’Ottawa, dénonçant un « siège », vient de déclarer l’état d’urgence, le mouvement essaime dans le reste du pays, jusqu’en Europe où des manifestations de soutien sont prévues dans les jours à venir.

Décryptage avec Brett Caraway, professeur de sciences politiques à l’université de Toronto, spécialisé dans les mouvements sociaux.

Qui sont les manifestants du « Convoi de la liberté » et que revendiquent-ils ?

À l’origine, il s’agissait essentiellement de routiers qui s’opposaient à ce que le gouvernement canadien lève leur exemption de vaccination pour entrer dans le pays. Mais rapidement, le mouvement s’est politisé et a dépassé la question des camionneurs. D’ailleurs, l’Alliance canadienne du camionnage s’est très vite désolidarisée du mouvement, rappelant que la majorité de leurs camionneurs était vaccinée.

Désormais, le convoi est composé de toutes sortes de profils : on y trouve aussi bien des groupes nouveaux nés de la pandémie, comme les anti-vax du « Choix du vaccin Canada » ou des « Infirmières contre le confinement » que des mouvements bien plus anciens, issus

09 février 2022