Quotidienne

« Vieux », par Jean Viard

Jean Viard, sociologue

Marie Deshayes, journaliste

« On a gagné vingt ans d’espérance de vie depuis la guerre », note le sociologue. Mais quel est le projet de société pour les plus de 70 ans, ceux que l’on dit « vieux » ?

« Vieux », par Jean Viard

« Les Vieux », chantait Jacques Brel.
Ces vieux qui « ne parlent plus
Ou alors seulement parfois du bout des yeux ».

Magnifique et tragique chanson. Vieux de la toute fin, de l’approche de la chute. Mais aujourd’hui, les vieux sont innombrables, courent partout, voyagent en camping-car, déménagent dans les régions plus ensoleillées – là où ils ont leurs meilleurs souvenirs de vacances –, gèrent les communes et les associations, divorcent et se remarient, font les maraudes de nuit, les gardes d’enfants, conseillent souvent, écrivent, bricolent, jardinent, parfois travaillent, manifestent. Plus de 17 millions de retraités rien qu’en France. 21 millions en 2050 – près d’un tiers de la population. Ils ont des revenus certains – même modestes – et souvent du patrimoine. Ce qui d’ailleurs a eu pour effet de presque doubler l’impôt sur l’héritage en trente ans. Or les vieux continuent à être pensés comme les vieux de l’après-guerre, cassés par le travail, en charentaises devant la télé en noir et blanc, sans amour ni aventure... Alors affirmons fortement que notre imaginaire du vieux est périmé. Il faut la penser « Gé

31 janvier 2022