Quotidienne

Cyril Dion : face au tragique, « on a besoin de se raccrocher à la beauté »

Marie Deshayes, journaliste

Cyril Dion, poète

Le coréalisateur de Demain, essayiste, militant écologiste et romancier, vient de publier un nouveau recueil de poèmes, À l’orée du danger. Où la poésie devient un refuge pour faire face aux tempêtes. 

Cyril Dion : face au tragique, « on a besoin de se raccrocher à la beauté »

Par temps maussade, Cyril Dion a recours à la poésie. Il en écrit depuis ses 17 ans et vient de publier À l’orée du danger, son second recueil de poèmes, chez Actes Sud, avant de préparer un autre ouvrage pour octobre, Résistances poétiques. L’essayiste, romancier et cinéaste (réalisateur notamment de Demain avec Mélanie Laurent) explique au 1 comment, selon lui, la beauté permet de faire face au chaos. 

 

Quelle est votre météo intérieure, en ce moment ?

Je me sens déchiré. Je suis à la fois terrassé par l’actualité – le rapport du Giec, la guerre en Ukraine, l’épidémie qui n’en finit pas, les élections qui se profilent en France... Mais j’ai, en même temps, beaucoup de motifs de joie et de réjouissance au niveau personnel. Je suis de plus en plus tenté de rechercher des élans vitaux dans ma vie intime et dans mon quotidien, justement pour essayer de contrecarrer ces dynamiques de mort qui nous entourent.

À chaque fois que je peux faire quelque chose qui me fait du bien, qui me fait plaisir, qui me rend heureux, je mets un point d’honneur à ne pas culpabiliser, y compris dans un contexte tragique. Il le faut, vraiment. J’en suis persuadé.

Il le faut, tout simplement pour trouver l’énergie de faire face au reste ?

01 avril 2022