Quotidienne

Des loisirs pour tous : une question de gauche ou de droite ?

François Dubet, sociologue

Florian Mattern, journaliste

Tous les jeudis, le 1 sélectionne une de vos questions pour y répondre à l’aide de spécialistes. Cette semaine, interrogeons-nous sur le lien entre égalité et accès aux loisirs.

Des loisirs pour tous : une question de gauche ou de droite ?

« Les politiques publiques visant à rendre le temps de loisirs plus égalitaire sont-elles de gauche ou de droite ? » 

Fabienne, 65 ans, Paimpol (22)

La réponse de François Dubet, ancien directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et spécialiste de la jeunesse, de l’école et des institutions :

Pendant très longtemps, le thème du droit aux loisirs a été l’apanage de la gauche, thème auquel la droite s’opposait. On pense tout d’abord aux congés payés, aux 35 heures, aux week-ends. Le droit aux loisirs, c’était le droit du travailleur au repos, c’était la récompense pour le travail fourni. Jusqu’aux années 1980 et Jack Lang environ, ces thématiques-là étaient plutôt portées par la gauche. Les communes populaires de gauche poussaient pour avoir leur stade, leur gymnase, leur centre aéré, etc. Mais aujourd’hui, ce thème a un peu disparu, le loisir est devenu un bien de masse, un secteur économique à part entière, et qui a assez largement perdu sa connotation politique.

Dorénavant, il est difficile de dire qu’une municipalité de gauche se singularise fortement d’une municipalité de droite sur la question de l’accès aux loisirs. D’une certaine façon, p

31 mars 2022