Quotidienne

Acheter un objet électronique reconditionné est-il vraiment écologique ?

Tous les jeudis, le 1 sélectionne une de vos questions pour y répondre à l’aide de spécialistes. Cette semaine, interrogeons-nous sur l’empreinte écologique des objets électroniques reconditionnés.

Acheter un objet électronique reconditionné est-il vraiment écologique ?

« La tendance à l’achat d’objets électroniques de seconde main est-elle vraiment écologique ? Ne pousse-t-elle pas à se déculpabiliser d’acheter encore plus ? »

Patxi, 35 ans, Bayonne 


La réponse de Fabrice Flipo, professeur de philosophie des sciences et des techniques à l’institut Mines-Télécom et chercheur au Laboratoire du changement social et politique à l’université Paris Cité :


« On compte aujourd’hui environ 330 millions de téléphones reconditionnés à l’échelle mondiale, et selon l’entreprise Recommerce, en 2021, 34 % des Français ont acheté un smartphone d’occasion. On voit donc se développer de plus en plus d’entreprises de vente d’objets électroniques reconditionnés, comme BackMarket ou Recommerce, ce qui est une bonne nouvelle. Néanmoins, ce qui pollue le plus et est le plus difficile à encadrer, c’est la croissance de la data, laquelle rend nécessaire d’avoir des terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs) toujours plus performants, toujours plus à jour. 

24 mars 2022