Quotidienne

Frédéric Mitterrand : « Poutine va annexer purement et simplement l’Ukraine »

Marie Deshayes, journaliste

Frédéric Mitterrand, écrivain

L’ancien ministre de la Culture vient de publier son dernier roman sur les prémices de la Seconde Guerre mondiale, 1938, l’œil du cyclone. Il nous livre une météo intérieure « orageuse, avec une vague de froid prévisible », en rapport avec la situation ukrainienne.

Frédéric Mitterrand : « Poutine va annexer purement et simplement l’Ukraine »

Quelle est votre météo intérieure en ce moment ?

Orageuse, avec une vague de froid prévisible. Je pense que Poutine va annexer purement et simplement l’Ukraine et non pas lui laisser son statut d’État indépendant, mais en faire une république dans le cadre de la Fédération de Russie. Dans trois ou six mois, dans la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, entouré de tous les popes de l’Église autocéphale moscovite et non pas ukrainienne, il va célébrer la réunion de l’Ukraine à la Russie avec 4 000 Ukrainiens collabos. Un gouvernement fantoche demandera, comme au Donbass, à être annexé à la République russe, et ce sera fini. Et au passage, il aura sans doute raflé la Transnistrie aux Moldaves. Voilà pour le côté orageux.

Quant à la vague de froid, c’est tout ce qui va déferler ensuite, c’est-à-dire une crise économique majeure en Europe à cause des approvisionnements, des failles dans l’Union européenne qui pour l’instant s’est, parait-il, réveillée, mais qui ne tiendra pas devant la montée des populismes exacerbés par la crise économique. Donc, une période de très violente incertitude.

Votre dernier roman se déroule en 1938, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Peut-on établir des parallèles avec la période actuelle ?  

Le seul parallèle fondamental, c’est que les démocraties ont toujours un temps de retard sur la brutalité des dictatu

25 mars 2022