Le nouveau ministre de la Transition écologique a du pain sur la planche. Descendu du perchoir pour remplacer Nicolas Hulot le 4 septembre dernier, François de Rugy a trouvé sur son bureau une pile de dossiers qui, comme le climat, ne cessent de se réchauffer. Parmi ceux-ci, figure en bonne place la question des déchets plastique. Depuis le début de l’année, le gouvernement a multiplié les annonces à ce sujet, pour atteindre son objectif de 100 % de plastiques recyclés à l’horizon 2025 : système de bonus-malus sur les plastiques non recyclés, interdiction des gobelets, verres et assiettes

Vous avez aimé ? Partagez-le !