Point de vue

Discussion entre amis sur le service civique

Il faut se méfier, quand on interroge son entourage sur le sujet : les échanges sont vifs et les arguments presque sans fin pour justifier l’imposition, ou non, du service civique.

Comptons les points de ceux qui sont pour. Parmi eux, on affirme qu’un devoir civique non obligatoire n’a aucun sens : « la citoyenneté est un choix global, pas à la carte », clame l’un ; « après tout l’école est obligatoire, payer ses impôts aussi », renchérit un autre, appuyé par ceux pour qui seule cette imposition permet de garantir une réelle mixité sociale.

Ce principe d’obligation acquis, le débat se focalise ensuite sur les modalités de mise en œuvre : « obligatoire ne veut pas dire sacerdoce ou contrainte. Si on laisse le choix du sens à donner à l’action, c’est justement là qu’elle devient utile et positive ! » insiste-t-on d’une part. « L’important ici est surtout le contenu. » Offrir une large palette de choix de missions (en France comme à l’étranger) et rémunérer cet engagement (au moins au Smic) font partie des conditions de mise en œuvre. L’idée est donc de repartir de la notion d’intérêt général et d’insister sur la finalité (autonomie individuelle, participation au bien commun, engagement écologique et social), tout en interrogeant plus largement l’utilité sociale de nos activités.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Des données vides de sensLoup Wolff
Un service civique pour tous?
Cet article est tiré du numéro Un service civique pour tous?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE