Point de vue

Les dupes de Daech

Les mots sont des armes et ont parfois un pouvoir pervers. Que ne dit-on, et n’écrit-on, depuis quelques années de « l’islamisme », systématiquement associé à un concept religieux cruel et impérialiste, que d’aucuns utilisent abusivement pour stigmatiser l’ensemble de ceux et de celles qui adhèrent à la troisième religion monothéiste, chronologiquement parlant. Il ne viendrait à quiconque l’idée d’interpréter le suffixe « -isme » du judaïsme ou du christianisme comme porteur d’un potentiel de violence. Et le terme bouddhisme n’a pas davantage de connotation péjorative puisqu’il est presque tacitement convenu qu’il s’agit d’une sorte de religion laïque « bien sous tous rapports », ce qui évite d’avoir à s’interroger sur les réalités guère riantes qu’elle peut encore couvrir dans quelques lointains pays. Gardons-nous de négliger ces subtilités sémantiques. À force de laisser accroire qu’il n’y a pas d’autre islam que « l’islamisme », nous faisons la part belle à ces fondamentalistes musulmans qui ont de leur religion la vision d’un message figé de toute éternité, non susceptible d’évolution et d’aggiornamento, associé à l’idée d’un expansionnisme violent et planétaire. Ceux-là peuvent être qualifiés de « djihadistes », de ceux qui outrepassent le djihad intérieur, celui du cœur et de l’élévation, au profit de celui de l’épée.

[…]

Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement.
Faites un essai dès maintenant.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Réflexions sur la question musulmane
Cet article est tiré du numéro Réflexions sur la question musulmane
// DÉCOUVREZ LE 1 GRATUITEMENT. ON VOUS OFFRE NOTRE PROCHAIN NUMERO.
  • Mercredi prochain, vous recevrez le nouveau numéro dans votre boîte aux lettres
  • Accédez immédiatement à tous les contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Sans aucun engagement
  • À partir de 5 € / mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE