s’abonner

Parlons philo

Deux Gaulles

– « Pas en mon nom »… Comme s’il fallait prouver qu’on n’est pas un méchant musulman. Je ne sais pas, ça me gêne.

–  « Pas en mon nom », en général, ça vient trop tard.

– De Gaulle.

– Quoi, de Gaulle ?

– En général de Gaulle. C’est de Gaulle qui a dit « Pas en mon nom » à Pétain. Un homme seul peut se dresser contre un État qu’il juge illégitime. Mais pour que sa voix porte, il faut qu’il soit lui-même légitime. De Gaulle pouvait représenter la France, parce qu’il était général.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Réflexions sur la question musulmane
Cet article est tiré du numéro Réflexions sur la question musulmane
Cette année, offrez des idées !

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE