s’abonner

Article

Eau : le public reprend la main

Le 5 juillet 2017, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner affirmait face à la presse : « Si on a des solutions plus rapides, plus efficaces, et moins chères, qui relèvent du privé, n’ayons pas de dogme. » Et d’étayer son point de vue : « En tant que maire de Forcalquier, je me suis retrouvé sur ce grand débat de la gestion de l’eau. Il y a un truc très dogmatique, on est de gauche si on est pour une régie publique de l’eau et de droite si on est contre. À Forcalquier nous n’étions pas en capacité de faire aussi bien, pour le même prix, que la société privée qui gère notre service en affermage. J’ai assumé, en tant que maire de gauche, de prendre cette décision. » 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Repères illustrés Une idée neuveJochen Gerner
Faut-il sauver le service public ?
Cet article est tiré du numéro Faut-il sauver le service public ?
POUR POURSUIVRE LA LECTURE DE CET ARTICLE
Le 1 est un journal hebdomadaire payant

- Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
- Accédez à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

Offres d'abonnement dès 5€

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE