Ailleurs, ça se passe comme ça

Les japonais rêvent-ils d’amis robotiques ?

KYOTO (JAPON). Ce serait l’île aux robots. Un bout de terre où les machines industrielles ont conquis les usines dans les années 1960, au point que leur densité y est la plus importante au monde. Et où, à leur tour, les robots domestiques devraient peupler le quotidien d’une société vieillissante, parer au manque de main-d’œuvre et venir en aide aux personnes âgées. Las ! après des décennies d’annonces, qu’en est-il aujourd’hui ? 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Robots : faut-il leur dire merci ?
Cet article est tiré du numéro Robots : faut-il leur dire merci ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE