Statisticien, Andréas Georgiou est depuis près de dix ans au cœur d’un débat virulent : criminel pour les uns, il est un professionnel consciencieux pour les autres.

L’affaire commence le 4 octobre 2009, lorsque le socialiste Giórgos Papandréou devient Premier ministre. Il hérite à sa prise de fonction d’un budget voté avec un déficit à 3,7 %, peu crédible. De fait, la récession fait des ravages et le déficit de 2009 est sérieuse

Vous avez aimé ? Partagez-le !