Ce n’est pas un hasard si les Américains, parmi les premiers, ont saisi combien l’utilisation du big data recelait de potentiel. On connaît peu d’autres sociétés où la fascination pour les chiffres atteint la même dimension qu’aux États-Unis. De la multiplicité inouïe des sondages à l’étude des évolutions ethno-raciales de la population en passant par les statistiques sportives les plus incroyablement détaillées, tout un regard collectif vient alimenter une conviction ancrée : un chiffre dit tout d’une réalité, et toute réalité est réductible aux chiffres qui l’incarnent.

Will

Vous avez aimé ? Partagez-le !