La Pologne peut-elle se permettre de renoncer au plan de relance de l’Union européenne qui lui accorde 24 milliards d’euros de subventions, assortis de la possibilité de contracter 12 milliards de prêts bonifiés ? A priori non, ce qui n’empêche pas ses dirigeants conservateurs de jouer un jeu dangereux avec Bruxelles. Comme la Hongrie, la Pologne supporte mal les règles de l’Union, qui lui convenaient parfaitement au moment de son adhésion e

Vous avez aimé ? Partagez-le !