Ce siècle n’avait pas deux ans qu’il était déjà endeuillé. Le 11 septembre 2001, la fumée noire qui s’éleva des tours jumelles de New York ne fit pas que plonger le monde dans un état de sidération. Quand George W. Bush s’adressa le soir même à la nation américaine, on comprit qu’une guerre sans pitié contre le terrorisme était engagée. Dix jours plus tard devant le Congrès, ses mots ne souffraient aucune équivoque : « Notre peine s’est transformée en colère, et notre colère en détermination. Que nous livrions nos ennemis à la justice ou que nous fassions justice nous-m

Vous avez aimé ? Partagez-le !