Caissiers, vendeurs, serveurs : les smicards dessinent le portrait de la France des petits métiers, réduits au minimum syndical. Beaucoup à vrai dire ne gagnent pas même le SMIC mensuel : près de la moitié d’entre eux sont à temps partiel (contre 17,5 % de l’ensemble des salariés). Dans cette « France d’en bas » des salaires, les jeunes sont particulièrement nombreux, puisque près de 40 %

Vous avez aimé ? Partagez-le !