Chaque jour, je compte l’argent qu’il me reste pour finir le mois. Pas besoin de tenir mes comptes, j’ai tout en tête. C’est comme ça depuis un an, depuis que je gagne le SMIC. Je travaille pour une famille : je vais chercher leurs enfants à l’école, je fais un peu de ménage, du repassage, de la cuisine. C’est un travail à mi-temps, dix-huit à vingt heures par semaine, pour lequel je gagne en moyenne 700 euros par mois. Je touche aussi 500 euros d’allocations, une prime d’activité de 57 euros et une aide au logement de 200 euros. Une fois le loyer, les charges, l’assurance de la voiture payés, il me reste autour de 500 euros pour vivre : pour manger, m’habiller, payer l’essence. Je suis à découvert tous les mois, de 600 à 700 euros. Heureusement, j’avais réussi à négocier avec ma banque un découvert de 1 200 euros à l’époque où j’avais un train de vie différent. J’étais mariée à un homme dont le salaire mensuel &e

Vous avez aimé ? Partagez-le !