Simone Veil a été la première présidente du premier Parlement élu au suffrage universel en 1979. Sa désignation relevait d’un accord entre Bonn et Paris, mais ce sont les Allemands – à travers le chancelier Helmut Schmidt – qui tenaient absolument à ce qu’une rescapée des camps de la mort occupe en premier cette fonction. Ce choix devait symboliser cette étape de l’histoire européenne qui s’écrivait. Il fallait qu’une femme victime de l’Allemagne nazie représente

Vous avez aimé ? Partagez-le !