Dix ans. C’est le temps qu’il a fallu pour définir en concertation totale avec les syndicats, parfois hostiles, la réforme des retraites. Adoptée en 2011, cette dernière a repoussé l’âge effectif de départ, qui se situe désormais entre 62 et 75 ans, tout en permettant l’obtention de meilleures pensions. Cette méthode, commune aux pays scandinaves, évite les clashes. Résultat : pas une journée de grève et un vote presque unanime au Parlement.

Le nouveau système est entré en vigueur en 2012. La retraite se base sur l

Vous avez aimé ? Partagez-le !