Quotidienne

« Hommes/femmes, blancs/noirs : peut-on sortir de ces rapports de domination ? »

Marie Deshayes, journaliste

Hourya Bentouhami, philosophe

Tous les jeudis, le 1 sélectionne une de vos questions pour y répondre à l’aide de spécialistes. Cette semaine, Malika, 42 ans, nous interpelle sur un débat philosophique.

« Hommes/femmes, blancs/noirs : peut-on sortir de ces rapports de domination ? »

« Hommes/femmes, blancs/noirs : peut-on sortir de ces rapports de domination ? »

Malika, 42 ans, Nantes

 

La réponse de Hourya Bentouhami, enseignante-chercheuse à l’université de Toulouse Jean-Jaurès en philosophie politique, membre junior de l’Institut universitaire de France, auteure de Judith Butler. Race, genre et mélancolie paru le 8 avril aux éditions Amsterdam : 

 

Hommes/femmes, noirs/blancs : ces deux types de binarisme sont construits historiquement et fonctionnent de manière imbriquée. Ce qu’il faut déconstruire pour sortir du rapport de domination, c’est déjà la différence en tant que telle, notamment la différence entre hommes et femmes, qui se construit corrélativement à des rapports sociaux de race. En réalité, les hommes ne constituent pas une classe à part et les femmes une classe à part.

Ce qu’on entend par domination patriarcale peut très bien être exercé à travers le consentement actif de certaines femmes

Il faut complexifier les rapports de domination et ne pas penser simplement qu’ils sont préétablis.  Ce qu’on entend par domination patriarcale peut très bien être exercé à travers le consentement actif de certaines femmes qui y trouvent alors un avantage, notamment de classe. Il suffit de penser à la tribune sur la « liberté d’importuner » publiée sous l’égide de Catherine Deneuve [en 2018, NDLR], qui postule que les femmes n’ont pas besoin de se défendre contre le harcèlement sexuel notamment dans les transports publics. Selon ce texte, ce ne serait en réalité qu’une forme de séduction déguisée. Qui peut se permettre un tel discours d’érotisation de la prédation sexuelle si ce n’est celles qui précisément peuvent maîtriser matériellement l

05 mai 2022