Dans l’Antiquité hellénistique et romaine, les dirigeants politiques, rois ou empereurs, n’hésitaient pas à se présenter comme des dieux. Jean-Jacques Rousseau estimait que ce procédé était compréhensible, car il est difficile de se soumettre à quelqu’un qu’on tient pour son égal. Mais la vraie question politique était plutôt à ses yeux de trouver une forme d’association à laquelle les citoyens puissent se soumettre en conservant leur liberté.

Dans les temps modernes, les analogies faisant de l’homme d’État un personnage mythologique étaient fréquentes : Napoléon, parti de la petite Corse pour régner sur l’Europe, fut comparé à Prométhée pour ses exploits « surhumains ». Mais une telle comparaison est à double tranchant : si Prométhée est celui qui parvient à d

Vous avez aimé ? Partagez-le !