Sur le site du ministère français des Affaires étrangères, les cartes des dix pays qui se partagent le Sahara sont particulièrement bariolées. En rouge, les zones formellement déconseillées aux voyageurs (risques : groupes armés, enlèvements, attaques terroristes) ; en orange, les zones déconseillées sauf raisons impératives ; en jaune, les zones en vigilance renforcée. Le vert – vigilance normale –, il n’y en a que sur un pays, le Maroc. Partout ailleurs, le rouge vif va de 100 % du territoire (Libye, Soudan), à 10&n

Vous avez aimé ? Partagez-le !