Jusqu'où la guerre ?

Jusqu'où la guerre ?

Sommaire

Images de détresse, de ruines, de cratères vertigineux, de corps sans vie. En contrechamp, Poutine reste droit dans sa lâcheté, violant toutes les règles de la paix sans personne pour le défier autrement qu’avec des mots et des atteintes au portefeuille. Alors, sur qui la population d’Ukraine sacrifiée sous nos yeux peut-elle compter pour que le cauchemar s’arrête, face à un tyran qui fait mine de négocier, mais ne feint jamais de tuer ? Si l’Europe a constitué un front uni de désaveu, de sanctions, de soutien armé aux Ukrainiens, les agressés restent bien seuls pour défendre leur patrie. À qui s’en remettre pour que cesse la guerre ? Tabler sur le dégel qui enlise les chars ? Sur la pression du peuple russe ? Ou sur le seul courage des Ukrainiens, qui continuent de mourir chaque soir au journal télévisé ?

N° 388 16 Mars 2022

Le violeur et sa victime

Le plus vil des autocrates

Vladimir Maïakovski - Notre dette envers l’Ukraine

L'interventionnisme à la russe

« Un nouvel Afghanistan »

Pour l'ancien colonel et historien Michel Goya, les forces ukrainiennes font subir des pertes sans précédents à l’armée russe, qui ne peut sortir gagnante.

[Guerre]

Réfléchissez : comment la Russie pourrait-elle faire la guerre à l’Ukraine alors que l’Ukraine fait partie de la Russie ?

Vulnérabilités nucléaires

Le politiste Benoît Pelopidas nous explique comment le conflit réactive la question de nos vulnérabilités nucléaires.

L’édito du 1

Le violeur et sa victime

Éric Fottorino

Sur qui la population d’Ukraine sacrifiée sous nos yeux peut-elle compter pour que le cauchemar s’arrête, face à un tyran qui fait mine de négocier, mais ne feint jamais de tuer ?

Lire l'article
La colombe de la paix crucifiée et lacérée d’un « Z », symbole du soutien des nationalistes russes à la guerre (zapad, « ouest », indiquant la direction de l’Ukraine) © Anna Sarvira

article offert