Chine, l'envers de la médaille

Chine, l'envers de la médaille

Sommaire

La Chine, qui accueille le 4 février ses seconds Jeux olympiques en l’espace de quatorze ans, fascine ou inquiète, souvent les deux à la fois. Après avoir affiché leur volonté de faire rattraper au pays son retard économique à marche forcée, ses dirigeants ambitionnent d’imposer un modèle de « démocratie populaire » plus adapté au monde nouveau et capable de concurrencer la démocratie à l’occidentale, qu’ils jugent en échec. Les JO seront l’occasion pour le régime chinois de « montrer au monde la supériorité de son système politique » – supériorité qui se serait incarnée dans la mobilisation contre la pandémie de Covid-19, que les autorités chinoises ­présentent comme un succès majeur.

Mais ce n’est pas tant la politique de la Chine que le 1 a voulu éclairer que l’évolution de sa société, le regard que celle-ci porte sur le régime, son état d’esprit et les nouvelles tendances qu’on y voit émerger.

N° 382 02 Février 2022

Le paradoxe chinois

Un air irrespirable

Shang Qin - « Girafe »

L’empire contre-attaque

« Le repli individualiste des jeunes chinois inquiète le pouvoir »

Les autorités chinoises ont le sentiment que la jeunesse leur échappe, constate le chercheur Jean-Pierre Cabestan.

[Et de trois !]

Depuis l'an dernier, en Chine, trois enfants sont autorisés par famille, rappelle l'écrivain et journaliste Robert Solé.

Voyage derrière la muraille

La journaliste Agnès Gaudu dresse pour le 1 hebdo un panorama des questions qui traversent la Chine.

L’édito du 1

Le paradoxe chinois

Sylvain Cypel

Ce numéro du 1 s'intéresse à l’évolution de la société chinoise et au regard que celle-ci porte sur le régime.

Lire l'article
À Pékin, une affiche des JO avec le slogan « Ensemble pour un futur partagé » et Shuey Rhon Rhon, la mascotte des Jeux paralympiques, 27 janvier 2022 ©Artyom Ivanov / Tass / Sipa USA / Sipa

article offert