600 jours : pour quoi faire ?

600 jours : pour quoi faire ?

Sommaire

L’élection présidentielle aura lieu dans un an et demi. Pour les états-majors politiques le compte à rebours est lancé, et les candidats potentiels avancent leurs pions pour une course à l’Élysée sur laquelle la pandémie, ses retombées économiques et sociales risquent de peser lourd. Si la fonction suprême fait encore rêver certaines personnalités, les Français, eux, se détournent de plus en plus vite de son titulaire, dont la marge de manœuvre tend à se réduire comme peau de chagrin au fil des mois. Mais, là encore, l’épidémie pourrait bouleverser la donne en permettant à l’actuel président de trouver un second souffle.

N° 312 02 Septembre 2020

Théâtre d’ombres

La maison sur la colline

Erich Fried - Impuissance du grand potentat

Instabilité présidentielle

« Le temps des réformes dure trois ans »

Le passage au quinquennat, combiné à une accélération plus générale du temps social, a contribué à aligner la présidence française sur le modèle américain. Le temps des réformes se trouve de plus en plus mangé par celui de l…

[Mandature]

Selon François Hollande, le mandat présidentiel n’a pas la bonne longueur. « Sept ans, dit-il, c’était trop long, mais cinq ans, c’est trop court. » Pas besoin de calculette pour couper la poire en deux : la durée idéale serait donc de six années. Autrement dit, douze, puis…

Le Covid-19 fera-t-il l’élection de 2022 ?

Il reste plus d’un an et demi à Emmanuel Macron, et pourtant, tous les regards semblent déjà tournés vers avril 2022. Nous n’en sommes pas encore au niveau de la « campagne permanente » qu’est la politique américaine, mais force est de constater que le quinquennat a eu pour…

L’édito du 1

Théâtre d’ombres

Patrice Trapier

Nous y sommes ! Un an et demi avant le terme du mandat, l’élection présidentielle revient dans toutes les têtes, du moins dans celles des états-majors politiques et d’une poignée de personnalités rêvant d’entamer une chevauchée équivalente à celle de Macron en 2017. Il n’est pas certain que les cito…

Lire l'article
Le président Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex, Paris, 14 juillet 2020 © Ludovic Marin / Pool / AFP

article offert