Macron contre Macron

Macron contre Macron

Sommaire

Un an après son élection, Emmanuel Macron règne autant qu’il préside. Si beaucoup lui savent gré d’avoir redoré l’image de la France à l’étranger, sa diplomatie des tapes dans le dos a montré ses limites face à Trump. À l’intérieur, une opposition réduite à la portion congrue laisse le champ libre à ses penchants autoritaires, tandis que l’étiquette de « président des riches » qui lui colle à la peau signale le retour d’un inquiétant clivage de classes. 

N° 203 23 Mai 2018

Une paille dans l’acier

La démocratie et l’État

Adam Zagajewski - Robespierre devant son miroir

Douze figures du panthéon macronien

« Le “tous ensemble” est devenu “moi Jupiter” »

Quel premier bilan faites-vous après un an de présidence Macron ?

Sur le plan institutionnel et sur celui de la conduite du pouvoir, il a réussi son coup. Les Français s’étaient, sur ces terrains, montrés très critiques à l’égard de ses trois prédécesseurs. Un véritable m…

[Faux-amis]

Emmanuel Macron parle anglais avec aisance et ne perd pas une occasion de le démontrer. Cependant, lors de sa récente visite à Sydney, il a lancé au Premier ministre australien, Malcolm Turnbull : « Thank you and your delicious wife for your wa…

Marche arrière !

Le temps n’est pas galant homme, il efface, voilà tout. Avant que l’usure du pouvoir n’en ait dissipé l’abracadabrantesque, étonnons-nous donc une dernière fois de l’ascension de ce Jupiter brandissant la foudre d’escampette un jour …

L’édito du 1

Une paille dans l’acier

Éric Fottorino

Un an après son élection aussi triomphale qu’imprévisible, Emmanuel Macron règne autant qu’il préside, monarque républicain – monarque et en même temps républicain –, sensible aux ors de la République qua…

Lire l'article
Intervention télévisuelle d’Emmanuel Macron depuis le théâtre national de Chaillot, 15 avril 2018
© François Guillot / Afp / pool

article offert