Chose...

Marseillaise noire

« Des arbres du Sud pendent d’étranges fruits… » C’est le début d’une terrible chanson qui se récite plus qu’elle ne se chante, chaque mot scandé lentement, profondément, pour qu’il vous creuse les entrailles. Billie Holiday l’interpréta jusqu’à son dernier souffle, Nina Simone en fit une sublime oraison funèbre. Quels sont ces étranges fruits, sinon les corps de deux jeunes Afro-Américains lynchés une nuit d’août 1930 dans une petite ville de l’Indiana. Ils s’appelaient Thomas Shipp et Abram Smith. 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La question noire en Amérique
Cet article est tiré du numéro La question noire en Amérique
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE