Il était une fois Marioupol

Il était une fois Marioupol

Sommaire

Pour sa deuxième série d’été, le 1 hebdo a choisi de rendre hommage à trois grandes villes d’Ukraine, ce pays éprouvé par une demi-année d’attaques et de bombardements, mais qui continue de résister à l’invasion russe. Troisième et dernière étape : Marioupol, l’ancien cœur industriel de l’Empire soviétique, aujourd’hui réduit en cendres par les armées de Vladimir Poutine.

N° 410 17 Août 2022

Loin du frivole

Soleil et mer

Le faucheur et la veuve - Ivan Dratch

Le cœur industriel de l'Ukraine

« Détruite à plus de 90 %, Marioupol est devenue une ville martyre »

La politiste Alexandra Goujon, qui a publié l’an dernier L’Ukraine, de l’indépendance à la guerre aux éditions Le Cavalier bleu, revient sur l’histoire de Marioupol, ville portuaire qui doit son essor à la Révolution industrielle. 

[Jdanov]

Marioupol n’a pas toujours été Marioupol. « La ville de Marie » s’est appelée Jdanov à partir de 1948, sur ordre de Staline, et n’a retrouvé son nom grec d’origine qu’à la fin de l’ère soviétique, en 1989.

Marioupol en images

Marioupol, « ville de Marie » fondée par les Grecs de Crimée, établis dans la péninsule depuis l’Antiquité, est la plateforme portuaire d’une région industrielle historique, le Donbass. 

L’édito du 1

Loin du frivole

Éric Fottorino

Si l’homme fort du Kremlin s’est montré aussi impitoyable avec Marioupol, c’est qu’elle est la plateforme portuaire d’une région industrielle historique, et jugée par lui stratégique. Le destin de cette ville de l’Est se confond avec le Donbass et son socle de charbon, comme un pendant aux grandes p…

Lire l'article
Poste de police incendié lors des combats dans la ville temporairement contrôlée par les séparatistes prorusses, le  18  mai  2014 © Dimitar Dilkoff / AFP

article offert