Comment la mode se fout du monde

Comment la mode se fout du monde

Sommaire

L’industrie de la mode préfère dévoiler ses nouvelles collections plutôt que ses ateliers de confection. Mais l’effondrement du Rana Plaza, en 2013 à Dacca, a ouvert les yeux sur le sort bien peu enviable des ouvrières de la fast fashion. Mal payées, maltraitées, celles-ci sont les soutières d’un système qui exploite la misère. Catastrophe sociale donc, catastrophe environnementale également pour le secteur textile, responsable de davantage d’émissions carbone que le trafic aérien et le transport maritime réunis, mais aussi d’importantes pollutions chimiques des sols et des eaux. Ce qui n’a pas empêché le cycle de la surconsommation de s’accélérer, à grand renfort de ventes en ligne et de campagnes marketing agressives. L’éclairage du 1.

N° 369 20 Octobre 2021

Victimes de la mode

Or blanc

Théodore de Banville - Le Palais de la mode

Des premières usines à la fast fashion

« La mode est une question éminemment géopolitique »

L’industrie de la mode préfère dévoiler ses nouvelles collections plutôt que ses ateliers de confection. Mais l’effondrement du Rana Plaza, en 2013 à Dacca, a ouvert les yeux sur le sort bien peu enviable des ouvrières de la fast fashion. Mal payées, maltraitées, celles-ci sont les souti…

[Garde-robe]

CE QUE J’AI LU sur l’industrie textile m’empêche de dormir. Horrifié par les dégâts qu’elle provoque, je m’habillerai désormais de manière éthique. Fini, la surconsommation et les soldes ! Qu’on ne compte plus sur moi pour le Black Friday, le Cyber Monday et les French Days !

Nouveau cycle

La pandémie mondiale que nous venons d’essuyer a quelque peu rebattu les cartes au sein de la puissante industrie de la mode. Pas pour les grands groupes, qui ressortent vainqueurs de cette crise ; ni pour les travailleuses du textile, qui subissent les pertes d’emploi dues à la…

La page 3 du 1 de cette semaine :

Or blanc

Navbakhor Boudot

« Sensible à l’impact socio-environnemental d’une industrie qui a saccagé sa région de naissance, elle opte pour le “surcyclage”, une pratique qui consiste à récupérer des chutes de tissu destinées à la benne pour en faire des pièces, souvent uniques. » Des champs de coton d’Ouzbékistan à son atelie…

Lire l'article
Navbakhor Boudot

article offert