Aux kiosques citoyens !

Aux kiosques citoyens !

Sommaire

Presstalis contrôle 75 % du marché de la distribution des journaux et magazines. Cette entreprise, du fait d’une gestion calamiteuse et opaque, affiche aujourd’hui un déficit de 350 millions d’euros, qu’elle compte éponger en ponctionnant d’autorité ses clients éditeurs de presse.

N° 196 04 Avril 2018

À nos lecteurs

Pieds et poings liés

Jean de La Fontaine - La Génisse, la chèvre et la brebis

des NMPP à Presstalis

« Internet a cassé le modèle économique de la presse papier »

Vous annonciez en 2009 la fin des journaux et vous reprochiez aux principaux acteurs de la presse de vivre dans le déni de la réalité. La dernière décennie vous a-t-elle donné raison ?

Mon diagnostic n’a pas chang&eacut…

[Plaisir]

C'était au début des années 2000. J’occupais à l’époque la fonction de médiateur du Monde

Cette semaine-là, plusieurs lecteurs m’avaient fait part de la manière dont ils se procuraient…

Le scandale Presstalis

C’est bien simple, si l’histoire de Presstalis devait être portée à l’écran, ses producteurs se verraient imposer de faire figurer en gros sur l’affiche la mention : « Attention : ce film comporte des séquences et des …

L’édito du 1

À nos lecteurs

Éric Fottorino

Depuis plusieurs semaines, vous entendez parler de la crise de Presstalis. Un nom qui ne vous dit peut-être pas grand-chose, sinon qu’il rime avec Lactalis. Sans doute existe-t-il des points communs entre le scandale du lait contaminé et celui qui frappe le principal diffuseu…

Lire l'article
Le nouveau siège de Presstalis, 2010
© Xavier Testelin/CIT’images

article offert