France-Rwanda : la contre-enquête

France-Rwanda : la contre-enquête

Sommaire

Le 6 avril 1994, un tir de missile abattait l’avion du président rwandais Habyarimana. Vingt ans après, les thèses continuent de s’affronter sur l’identité des auteurs de cet attentat déclencheur du génocide des Tutsis et des Hutus modérés. Faut-il y voir la main d’extrémistes hutus opposés à la politique de compromis d’Habyarimana ? Est-ce au contraire, selon la thèse du juge Bruguière, l’œuvre du leader tutsi et actuel président du Rwanda Paul Kagamé ? Alors que le parquet de Paris, qui a rouvert le dossier en novembre dernier, s’apprête à auditionner un témoin clé, le 1 publie une longue enquête de Pierre Péan qui incrimine nettement Kagamé.

N° 140 01 Février 2017

Un nez trop fin

Nelly Sachs - Un homme parle

Les dates clés du Rwanda

« Ce qui a été tenté a été honorable de bout en bout »

Que s’est-il vraiment passé au Rwanda en 1994 ?

C’est fascinant de voir que les interrogations et les polémiques, longtemps après, ne se concentrent que sur cette année tragique. Comme si les procureurs autoproclamé…

[Génocide]

Un génocide ne se commet pas du jour au lendemain, sans signes précurseurs.

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

Une triple sidération

C’était à Auschwitz, cinq ans après le génocide des Tutsis. Quittant le camp de la mort, Yolande, une rescapée, s’écriait : « De nos mains, avec nos machettes, nous avons fait mieux, et plus vite que l’Allemagne nazie, un…

La page 3 du 1 de cette semaine :

Un nez trop fin

Pierre Péan

Le chanteur Corneille a vécu son enfance et son adolescence au Rwanda. Il est âgé de 17 ans lorsqu’éclatent les massacres qui déciment sa famille. Il parvient à fuir le pays, gagne l’Allemagne, puis s’installe au Québec où sa c…

Lire l'article

article offert