Article

Il y a bio et Bio…

Le bio ne serait qu’un truc de bobo. Avec son lot d’ayatollahs verts intolérants à tout, en plus de l’être au gluten. Qu’en est-il exactement ? Tentons de remettre les pieds sur terre.

État des lieux

L’agriculture est aujourd’hui responsable de 14 % des émissions de gaz à effet de serre. Et sept calories énergétiques sont nécessaires pour produire une calorie alimentaire. Pour compléter ce tableau, l’acheminement des denrées alimentaires pèse aussi lourdement dans la balance. Entre la terre et l’assiette, on estime que la distance parcourue par un aliment acheté dans un supermarché européen est en moyenne de 2 400 kilomètres. Sans parler des 18 % de gaz à effet de serre liés à l’élevage et des 19 % dus à la déforestation. Comme l’observe Marie-Monique Robin, journaliste : « On contribue au réchauffement climatique quand on ne mange ni bio ni local. »

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Article Lexique
Le bio a-t-il tout faux ?
Cet article est tiré du numéro Le bio a-t-il tout faux ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE