La paix plutôt que la guerre ? Envisager la situation au Proche-Orient sous cet angle serait une affiche alléchante, si la réalité têtue n’alignait pas de nouveaux nuages sombres au-dessus de la tête des principaux acteurs. En décidant fin décembre de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’État hébreu, Donald Trump a compliqué toute possibilité d’avancée entre les protagonistes de cette tragédie. Le président américain savait qu’il touchait, si on peut dire, au saint des saints du conflit. « Par sa charge symbolique sans égale, Jérusalem est la clé de la paix entre Israéliens

Vous avez aimé ? Partagez-le !