Qu’est-ce qu’une fake news par l’image ?

C’est une fausse information fabriquée spécifiquement pour tromper sous forme de photo ou de vidéo. Cette fausse information n’est pas le fruit d’une erreur ou d’une négligence : c’est un acte volontaire. Il s’agit soit d’une image qui a été modifiée, retouchée pour gommer ou ajouter un élément, soit d’une image authentique que l’on utilise en la sortant de son contexte (le lieu, la date, etc.) ou encore d’une image dont on fausse le sens en modifiant sa légende. Ce que l’on peut constater, c’est que les images sont aujourd’hui le vecteur le plus important de fake news. C’est ce qu’essaye notamment de démontrer l’exposition Fake news, Art, Fiction, Mensonge, dont je suis le référent scientifique, quand elle convoque des artistes plasticiens, photographes ou autres, pour nous permettre de mieux comprendre, à travers leurs procédés créatifs, les stratagèmes du fake.

Sait-on quelle est la place respective des images truquées conçues pour faire rire et de celles qui relèvent de la manipulation politique ?

Non, pour la bonne raison que nous sommes face au vaste bazar des réseaux sociaux sur lesquels les infos circulent à très grande vitesse et où le sens des images, à partir du moment où elles sont partagées, échappe à leurs auteurs. Une image fabriquée au départ pour faire sourire peut rapidement devenir une image qui désinforme. On ne maîtrise pas cette lecture de l’image parce que la touche « Partage », sur laquelle il est si facile de cliquer et qui fait le plus de mal, ne permet pas de connaître l’intention de la personne qui envoie la photo : l’ami qui nous l’adresse veut-il nous distraire, nous mettre en garde, partager avec nous ses convictions ? On n’en a aucune idée. C’est le flou total. Il est très difficile de faire le tri dans le flux des images que nous voyons, et même de distinguer celles qui ont été trafiquées. Cela fait beaucoup d’inconnues

Vous avez aimé ? Partagez-le !