Dans la Grèce antique, le prestigieux théâtre d’Épidaure côtoyait le sanctuaire d’Asclépios, le dieu qui pratiquait la médecine par les songes. Le jeu et le soin allaient en parfaite harmonie. Le Covid-19 aura réussi ce sinistre exploit de brouiller le lien entre notre corps et notre esprit. Se distancier pour guérir soit, mais comment jouer, peindre ou danser sans s’approcher ? Comment postillonner Racine ou Lagarce derrière des masques de fortune ? Faudra-t-il rebâtir un quatrième mur séparant l’acteur du spectat

Vous avez aimé ? Partagez-le !