Louise Michel,  l'égérie de la commune

Louise Michel, l'égérie de la commune

Sommaire

Il y a cent cinquante ans, le 18 mars 1871, s’ébrouait pour quelques mois la Commune de Paris, cette insurrection populaire née dans les ruines d’une guerre perdue et vite écrasée par la république encore balbutiante. Ce hors-série du 1 revient sur la vie et les combats de Louise Michel, qui en est devenue incontestablement l’icône ardente. Exilée sept ans en Nouvelle-Calédonie, cette femme de lettres et d’action, dont le nom figure aujourd’hui au fronton de près de deux cents écoles, n’en resta pas moins le prophète inlassable de la révolution. Retour sur un destin hors du commun.

Hors-série 11 Mars 2021

En rouge et noir

Les déportés de Caledoun

La vie en rouge

« L’utopie, pour elle, est une promesse, et non un irréel »

« Louise Michel aurait haï être élevée au côté de Jules Ferry, cet ennemi de la Commune, parmi…

L’étincelle des mots

Je me souviens un jour, ou plutôt un soir de conférence, ce parterre de têtes stupéfaites parce que, invitée à parler de Louise Michel e…

L’étincelle des mots

Je me souviens un jour, ou plutôt un soir de conférence, ce parterre de têtes stupéfaites parce que, invitée à parler de Louise Michel e…

L’édito du 1

En rouge et noir

Julien Bisson

Il y a cent cinquante ans, le 18 mars 1871, s’ébrouait la Commune de Paris, cette insurrection populaire née dans les ruines d’une guerre perdue et sous le regard sévère d’une république balbutiante. Pendant un peu plus de deux mois, on ne se contenta pas d’y chanter Le Temps des cerises. On voulut …

Lire l'article
Photographie d’Ernest Charles Appert telle que présentée dans un album anticommunard © Ernest Charles Appert / Musée Carnavalet / Roger-Viollet

article offert