Etats-Unis / Iran : pourquoi tant de haine ?

Etats-Unis / Iran : pourquoi tant de haine ?

Sommaire

L’Iran et les États-Unis ne sont pas en guerre, mais, depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche et le retrait de son pays de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, les épisodes de tension extrême se sont multipliés, en particulier ces dernières semaines avec l’attaque de l’ambassade américaine à Bagdad, l’assassinat du général Soleimani, les tirs de missiles en réplique… sans compter les menaces mutuelles.  Difficile de ne pas voir là un conflit ouvert.
Cette semaine, le 1 éclaire à travers une approche historique et géopolitique les enjeux de cette nouvelle montée de fièvre entre Washington et Téhéran. 

N° 280 22 Janvier 2020

Coups bas et coups de sang

Une double humiliation

Sohrab Sepehri - Au jardin des compagnons du voyage

Iran : une vie politique agitée

« Téhéran fera tout pour polluer la campagne de Trump »

Quelle est la conséquence politique du crash de l’avion ukrainien touché par un missile iranien ?

Le principal effet a été de briser le consensus autour de la figure du g&e…

[Numérologie]

Sur Twitter, Donald Trump a menacé de bombarder « 52 sites de très haut niveau, très importants pour l’Iran et pour la culture iranienne » si les États-Unis sont à nouveau pris à partie par la R&eacu…

« Je vous avoue mes méfaits… »

Son procès est un coup fatal porté au climat de confiance et de quiétude indispensable à la recherche. C’est non seulement une atteinte au peuple et à ses élites, mais aussi un aveu de faiblesse du régime. À mon tour, Mo…

L’édito du 1

Coups bas et coups de sang

Laurent Greilsamer

Les États-Unis et l’Iran ne sont pas en guerre. Mais Donald Trump a donné l’ordre à son armée de liquider le « numéro 2 » du régime des mollahs. Le 3 janvier, un tir de drone a pulvérisé le convo…

Lire l'article
Rassemblement contre une guerre avec l’Iran devant la Maison Blanche, Washington, 4 janvier 2020
© Jeff Malet / Photography / Newscom / Sipa

article offert