La longue marche vers l'Amérique

La longue marche vers l'Amérique

Sommaire

Ils fuient la pauvreté, la sécheresse, la violence des gangs. Depuis la mi-octobre, plusieurs milliers de Centraméricains, hommes, femmes et enfants, se sont rassemblés pour marcher ensemble vers le nord. Si certains ont accepté de s’installer au Mexique, la majorité d’entre eux souhaitent obtenir l’asile aux États-Unis et se trouvent aujourd’hui piégés à Tijuana. Que peuvent encore espérer ces migrants ? Et que nous disent ces immenses caravanes de l’état du monde et de son avenir ?

N° 228 05 Décembre 2018

Ce n’est qu’un début

Sur la route de l’exil

Miguel Angel Asturias - Litanies de l’exilé

Les grandes étapes de la caravane

« Une protestation contre le rôle des États-Unis dans leur malheur »

Pour quels motifs des Honduriens, des Salvadoriens et des Guatémaltèques se regroupent-ils pour marcher vers la frontière américaine dans l’espoir d’entrer aux États-Unis ? Et qui sont-ils ?

[Merveilles]

Depuis le temps que je voulais m’offrir un voyage en Amérique centrale… J’hésitais entre le Honduras et le Guatemala. Il faut dire que les propositions des agences étaient toutes très alléchantes.

[Découvrez le 1 gr…

En réalité, Trump en fait peu

Commençons par un constat : dans le domaine migratoire, Trump parle beaucoup mais, en réalité, il en fait peu – hormis rendre les États-Unis globalement moins amicaux envers les immigrés. Un exemple : les attaques de Trump v…

L’édito du 1

Ce n’est qu’un début

Éric Fottorino

Par milliers, ils marchent. Ils arrivent d’Amérique centrale, chassés de leurs terres par la sécheresse. Chassés par la violence des gangs urbains qui met en péril leur vie et celle de leurs enfants. Chassés par la corruption de dirigeants qui leu…

Lire l'article
Plage de Tijuana, 2018. Le perchiste mexicain Alex Limón s’entraîne près de la clôture frontalière.
© Cristina de Middel / Magnum Photos

article offert