Philip Roth : son Amérique

Philip Roth : son Amérique

Sommaire

À travers ses trente et un romans, Philip Rotha su éclairerla part la plus intime des individus, prisonniers des non-dits comme de l’histoire des États-Unis.Le 1rend hommage au grand écrivain américain décédé le 22 mai, auteur d’une œuvre hors pair qui,avec audace et lucidité, saisit lerêve américain jusque dans ses déchirures les plus imperceptibles. 

N° 204 30 Mai 2018

L’œil absolu

Tout dire, tout raconter, tout dévoiler

Dylan Thomas - N’entre pas sans violence

Sa vie d’homme

« Roth est le grand romancier qui tisse le lien entre l’État et l’intime »

 

Roth était-il un écrivain engagé ?

C’est une question complexe que j’ai souvent abordée avec lui. Il aimait dire qu’il n’était pas un écrivain engagé. Au sens traditionnel de…

[Uchronie]

Dans Le Complot contre l’Amérique, Philip Roth imagine ce qui serait arrivé si Charles Lindbergh avait été élu président des États-Unis en 1940. Il n’est pas le premier romancier à entreprendre une reconstruction fi…

Destins

Tom et Philip. Roth et Wolfe. En huit jours, ils s’en vont, les octogénaires talentueux, raconteurs d’un pays sauvage, contradictoire, fascinant et repoussant, ils s’en vont, ces manieurs d’ironie, dérision, empathie, sarcasme et passion. Ils ne se resse…

La page 3 du 1 de cette semaine :

Tout dire, tout raconter, tout dévoiler

Karine Tuil

Je n’aurais pas aimé rencontrer Philip Roth – il y avait chez lui quelque chose de féroce et vif, d’âpre et tranchant sous l’ironie mordante –, je n’aurais pas su garder ma distance critique, mon sang-froid, ma repartie. Il faut me co…

Lire l'article
Karine Tuil

article offert